Rencontre: Camilla Fletcher, Acupunctrice à Londres

Camilla

La Cigogne est partie à la rencontre de Camilla Fletcher, acupunctrice à Londres qui travaille notamment les femmes avant, pendant et après leur grossesse.

Camilla nous a ouvert les portes de sa maison pour nous faire découvrir tous les bienfaits de l’acupuncture. J’ai eu la chance d’expérimenter un traitement de Camilla, un soin très doux, relaxant et qui apporte une réelle énergie.

Ce sujet, souvent trop méconnu pendant les grossesses, est passionnant.

Nous avons alors posé toutes nos questions à Camilla :

Quels sont les bienfaits de l’acupuncture sur les femmes enceintes? 

L’acupuncture peut traiter avec précision et sans médicament plusieurs partie du corps et différents maux de grossesse. Cette méthode traditionnelle chinoise est une belle ressource pour équilibrer les énergies et maintenir tous corps en bonne santé. C’est une médecine holistique, l’acupuncture travaille à la fois l’esprit et le corps, ce qui s’adapte parfaitement aux femmes durant une grossesse. C’est une médecine qui traite les maux physiques mais aussi psychiques.

L’acupuncture est une méthode sûre qui accompagne à la fois les futures mamans et le bon développement du bébé in utero. Le rôle d’un acupuncteur sera d’encourager et de maintenir le bon fonctionnement du métabolisme.  Tous types de grossesse peuvent avoir recours à cette médecine douce.

L’acupuncture peut également traiter des femmes qui ont des problèmes de fertilité mais aussi des femmes après leur accouchement avec leurs bébés et enfants !

Quels sont les maux de grossesse que vous traitez ?

L’acupuncture épaule l’endurance maternelle et la croissance du bébé in utero. Comme je le disais précédemment, les soins agissent autant sur un plan physique que psychique.

Un acupuncteur peut agir sur une large palette de maux de grossesse mais les plus fréquents sont les nausées, brûlures d’estomac, constipation, fatigue, douleurs musculaires, œdème, anémie, hypertension, migraines, menace de fausse couche, anxiété et insomnie.

Un accompagnement Post-natal est également possible surtout après des accouchements longs et douloureux où la maman est fatiguée, anxieuse, triste, moral à zero…

Une autre chose importante, l’acupuncture accompagne également les mamans pendant l’allaitement notamment pour augmenter la lactation.

Nous entendons souvent que l’acupuncture peut éviter une procédure de déclenchement. Qu’en dites vous ?

Oh oui, et c’est vrai ! Beaucoup de patientes consultent pour éviter un déclenchement et pour permettre au corps de se mettre en travail naturellement. Le rôle de l’acupuncture est d’encourager le fonctionnement naturel du corps et peut alors aider à la production d’hormones et déclencher une mise en travail spontanée. L’acupuncture aide aussi la future maman à se sentir détendue et prête pour l’accouchement, cela va favoriser la mise en travail également.

Il faut prendre en considération que chaque femme peut réagir différemment et seul le bébé choisit le bon moment. L’acupuncture accompagne le bébé au maximum mais ce n’est malheureusement parfois pas suffisant.

L’idéal est de venir me voir à 34 semaines afin de commencer à travailler le corps. Les visites de dernière minute ne pose aucun problème et je ferai tout mon possible pour que ma patiente ne passe pas par l’étape de déclenchement.

Vous pouvez également accompagner un bébé à se repositionner correctement ? 

C’est effectivement un point que je pratique souvent également. J’ai récemment déplacé des jumeaux !

Si le bébé est mal positionné, il faudra venir me voir entre 34 et 37 semaines afin de travailler sa position tant qu’il a encore un peu de place.

J’utilise le moxa, petits bâtonnets qui réchauffe et stimule les points d’acupuncture du corps. Le moxa agit efficacement sur les méridiens et à une action forte pour changer la position du bébé.

Quel programme suggérez-vous pendant une grossesse ?

Le premier trimestre est une période où les maux prennent beaucoup de place.

Je recommande alors une consultation par semaine tant qu’ils sont présents. Lorsque la patiente est soulagée, nous pouvons se voir une fois par mois, c’est suffisant. En revanche, un travail plus récurrent sera nécessaire à partir de la 34ème semaine afin de préparer le corps et l’esprit à l’accouchement.

Lors de la dernière séance je positionne des pastilles (petits pansements ronds avec une toute petite aiguille) sur plusieurs points afin de maintenir une bonne progression du travail et de soulager la patiente. Certains points d’acupunctures sont très efficaces pour soulager les douleurs des contractions.

Pour organiser une consultation avec Camilla :

Téléphone : 07812 049 318

Email : camilla@acuworks.co.uk

Première consultation £80 (1h), puis £55 (45 minutes)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s